fbpx

Vais-je devenir une influenceuse en travaillant mon personal branding ?

"Salut les follolo !"
Personal branding-influenceuse

Vais-je devenir une influenceuse en travaillant mon personal branding ?

Vais-je devenir une influenceuse en travaillant mon personal branding ? 800 300 Amandine

La question des réseaux sociaux est quasi-incontournable lorsque je travaille avec mes clientes sur leur stratégie de personal branding. Mais lorsque vient le moment d’évoquer Instagram, il arrive très souvent que j’obtienne une réaction très différente de celle obtenue lorsque j’aborde Facebook ou LinkedIn.

Bon nombre de mes clientes me disent alors : « Instagram, ça me plait, mais je ne veux pas devenir une influenceuse ! » (sous-entendu : « Je ne veux pas être obligée de faire des duck faces pour gagner des followers ! »)

Vais-je devenir une influenceuse en travaillant mon personal branding ? 1

Il est temps de creuser un peu le sujet, pour savoir comment te positionner sur Instagram lorsque tu décides de travailler ton image de marque personnelle…


QU’EST-CE QU’UNE INFLUENCEUSE ?

Commençons par la base. Parce qu’avant de dire « Je ne veux pas devenir influenceuse », il faut être clair sur ce terme.
Le commun des mortels y verra une activité fourre-tout visant à « porter des vêtements offerts par de grandes marques tout en photographiant nonchalamment un bol de graines germées payé 40€ dans un café branché de la capitale ».

Définition quelque peu réductrice, contrebalancée par celle proposée par L’Encyclopédie du Marketing : « un influenceur est un individu qui par son statut, sa position ou son exposition médiatique peut influencer les comportements de consommation dans un univers donné. Ce pouvoir ou cette influence potentielle sur la consommation justifie le fait que les marques et organisations cherchent à toucher ou à collaborer plus ou moins directement avec les influenceurs dans le cadre d’actions et dispositifs marketing spécifiques ».
Complétée par le Journal du CM : « Ils créent des contenus qu’ils diffusent sur les réseaux sociaux, selon les briefs donnés par les marques, les agences, les annonceurs… […] On les retrouve beaucoup dans les univers voyages, beauté, lifestyle… Mais aussi dans le social média, le marketing digital et en B2B notamment ».

Nous avons donc ici 4 notions à prendre en compte :

  • Exercer la profession d’influenceuse revient à faire de la création de contenu ton activité principale,

  • Dans le cadre de campagnes réalisées par des marques, selon des consignes souvent définies (via un brief, un contrat, etc.),

  • Ce métier ne peut être exercé qu’à condition de bénéficier d’une influence telle qu’elle joue sur les comportements de consommation d’un certain nombre d’individus,

  • Ce qui implique donc la constitution d’une communauté plus ou moins conséquente acceptant d’être influencée par « l’influenceur sachant influencer ».  🙂

Conclusion : si tu débutes à peine le travail sur ton personal branding, il nous reste encore un peu de boulot avant de te transformer en influenceuse !!


LA VRAIE QUESTION : QUEL EST TON OBJECTIF ?

Elle est là la vraie question. Parce que, soyons clairs : travailler ton personal branding ne revient pas à devenir influenceuse, mais il y contribue.
C’est parce que bon nombre d’influenceuses ont travaillé leur image et leur identité de marque qu’elles ont construit leur communauté et atteint ce statut, pour ensuite être remarquées par de grandes enseignes.

Si ton but est de développer une communauté afin de promouvoir ton entreprise, pas besoin d’utiliser des techniques « intensives » en postant 3 fois par jour sur Instagram et en réalisant des stories à la pelle.

Mais attention… Tu peux aussi devenir influenceuse malgré toi…

Vais-je devenir une influenceuse en travaillant mon personal branding ? 2


ÊTRE INFLUENCEUSE ALORS QUE TU N’AS RIEN DEMANDÉ

Oui, ça arrive. Et c’est souvent la suite logique d’un personal branding aux petits oignons.

Parce qu’en travaillant correctement ton personal branding et en te positionnant comme l’experte incontournable de ta thématique, il est fort probable que ta communauté grandisse, t’accorde sa confiance, soit à l’écoute de tes conseils et autres recommandations…

Oh, dis donc ?! C’est exactement ce que recherchent les marques : une personne crédible dans sa thématique ayant accédé au statut d’experte, qui a réussi à créer un lien de confiance fort avec sa communauté et qui est écoutée par ses followers.

Tu as des dizaines d’exemples sur Instagram de professionnelles, qui n’avaient pas pour coeur de métier la création de contenu, et qui ont pourtant accédé au sacro-saint statut d’ « influenceuse » : de nombreuses coachs en nutrition sont abordées par des marques de compléments alimentaires pour en faire la promotion. Idem pour les professeurs de yoga qui ont su créer une communauté impliquée grâce à une image de marque forte et qui sont ensuite contactées par des entreprises les invitant à tester des tapis de yoga ou des tenues adaptées à la pratique !
Et ces architectes d’intérieur, contactées par des marques de peintures ou des magasins de bricolage ?

Prends garde à toi, l’influence n’est pas loin….


AVANT TOUTE CHOSE : NE PAS GRILLER LES ÉTAPES

Il n’est jamais bon d’aller plus vite que la musique (on fait toujours une boulette en voulant aller trop vite !).
Alors avant de te demander si tu veux devenir influenceuse (ou pas), commence par le commencement en travaillant ton image de marque personnelle pour te positionner comme l’experte reconnue de ta thématique :

  • En définissant les fondements de ta marque,

  • Son identité,

  • En créant du lien,

  • Auprès d’une communauté à qui tu apporteras de la valeur,

  • Et avec laquelle un fort lien de confiance se tissera.

Tout cela prend du temps et représente des conditions sine qua non à l’atteinte du statut d’ « influenceuse » 🙂


ET ENSUITE… INFLUENCEUSE OU PAS INFLUENCEUSE ?

Lorsque mes clientes évoquent le fait de ne pas vouloir de venir « influenceuses », je comprends bien qu’elles ne souhaitent pas avoir le même niveau d’exposition médiatique, en se sentant obligées de faire des selfies et de prendre en photo leur assiette à chaque repas.
Attention, ne va pas croire que toutes les personnes considérées comme « influenceuses » se prennent en photo en maillot de bain pendant leurs vacances, dévoilent leur vie privée ou le visage de leurs enfants sur les réseaux sociaux.
Oui, cela existe, c’est souvent le cas des influenceuses les plus répandues, celles qui exercent dans les secteurs d’activité « mode » ou « lifestyle » par exemple.
À côté de ça, il y a également beaucoup d’autres domaines d’activité où il n’est pas nécessaire de dévoiler sa vie privée ou un bout de peau. Je pense par exemple à des domaines de niche et aux influenceurs de la « tech », qui réalisent des articles de blog sponsorisés en échange d’un test ou d’un comparatif entre plusieurs smartphone sans pour autant dévoiler leur week-end du 1er mai à la Bourboule. 
En d’autres termes, la règle est toujours la même : tu ne montres que ce que tu souhaites dévoiler.

Ensuite, c’est à toi de voir ! Mise en situation…
Tu as quelques milliers de followers et une marque te demande si présenter un de ses produits à ta communauté t’intéresse…

  • As-tu envie de promouvoir auprès de ton audience un produit pour lequel tu es rémunérée ?

  • Es-tu prête à communiquer sur tes propres réseaux sociaux, selon des conditions imposées par une autre entreprise ?

  • Te sens-tu capable de présenter à ta communauté un produit « gracieusement » envoyé par une marque ?

  • Penses-tu pouvoir faire ça naturellement ?

As-tu envie de faire tout cela ? Où préfères-tu simplement te concentrer sur ta zone de génie, ton domaine de prédilection : ton coeur de métier ?

Comme toujours, je ne saurais que trop te conseiller d’écouter cette petite voix en toi. Te sens-tu alignée avec ce projet ? Et surtout, y prendras-tu du plaisir ?

Toute la question est là : si la démarche est en accord avec tes valeurs, avec ton activité, que cela apportera un vrai plus à ton audience et que tu y prends du plaisir… Alors fonce !

J’espère que cet article t’éclairera quand à cette fameuse question d’ « influenceuse » 🙂
Comme je suis curieuse, dis-moi en commentaire si tu as déjà reçu des propositions de marque via tes réseaux sociaux !

À très vite,

Signature Amandine Steppe Marque de Fabrique

2 commentaires
  • Bonjour,
    J’ai trouvé votre article très intéressant et très utile mais j’ai tout de même une question à laquelle je n’ai pas pu avoir de réponses pour l’instant.
    Je suis une jeune styliste et personal shopper, cela fait un mois que j’ai reconverti mon compte instagram perso en compte pro pour promouvoir ma marque qui propose pour l’instant un service de conseil en style. Grâce à mon compte instagram j’ai pu promouvoir aussi mon Blog où je publie des articles sur les tendances et aussi donner des conseils en mode.
    J’ai fait le choix de ne mettre en avant que mon expertise et ma vision de la mode sur mon compte instagram, je ne publie donc rien de personnel comme des photos de moi ou de mon quotidien. Je voulais savoir si cela pouvait être un frein au développement de ma communauté. Est ce que le fait de ne pas publier « ma vie » peut empêcher les potentiels abonnés de s’abonner à mon compte ?
    Je vous remercie d’avance pour votre réponse. Je vous laisse le nom de mon compte instagram et le site de mon blog pour vous faire un avis plus précis de mon explication.

    Instagram : @pass_tendance
    Mon site : http://www.pass-tendance.com

    Cordialement,
    Fleurette

    • Bonjour Fleurette, merci pour ton commentaire !

      Pour commencer, je te dirais qu’il y a « perso » et « perso » : il y a le « perso – je photographie ma journée, mon quinoa, mes enfants et mon mari en maillot de bain au bord de la piscine » et il y a le « perso – les coulisses de mon entreprise – je ne montre que le nécessaire ». Ls gens sont curieux, ils adorent les coulisses pour avoir accès à l’inaccessible, d’autant plus dans la mode : tu peux commencer par montrer comment se déroulent une journée-type, comment tu sélectionnes des pièces pour un look, faire des stories pendant une journée shopping ou si tu es conviée à des ventes privées ou des événements, etc. C’est la base du contenu de nombreuses blogueuses mode… J’avoue que c’est un peu complexe en ce moment 😉

      Il est possible de créer une communauté sans rien montrer, ce sera seulement (beaucoup) plus long.
      Pourquoi ?
      1 – Parce que ton expertise est importante, mais elle ne suffit pas. Surtout dans un métier créatif, c’est ton attitude, ta personnalité, ton univers qui feront la différence. Pourquoi tu vas choisir de suivre Lisa Germaneau plutôt que Doris Blancpin ou Noholita alors qu’elles sont toutes invitées aux mêmes ventes presse et reviennent avec les mêmes pièces : parce que chacune a son style, sa personnalité. C’est aussi ce qui fera ta différence.
      2 – Parce que pour que ta communauté passe à l’action ( ex : qu’elle achète tes services), elle doit avoir confiance en toi. Aussi compétente et experte sois-tu, comment cliquer sur le bouton « Acheter » sans même avoir vu le visage de la personne qui va nous conseiller ? Que je ne trouve quasiment aucune photo de toi sur ton blog ou ton Insta ? Comment avoir confiance dans tes conseils si je n’ai jamais vu ton propre style ? C’est idiot, mais ça sème le doute : « Fleurette a-t-elle quelque chose à cacher ? Existe-t-elle vraiment ? » Et quand la graine du doute est semée… C’est fichu !

      J’espère avoir réussi à t’éclairer un peu 🙂
      Si tu le souhaites, je t’invite à rejoindre mon groupe privé Instagram @marquedefabrique.instaprive : tu peux t’ibnscrire dès maintenant, il ouvre lundi et je ferai notamment des lives où tu peux me poser toutes tes questions 🙂

      Bonne soirée,
      Amandine – Marque de Fabrique

Laisser une réponse

Back to top