fbpx

La concurrence ? On s’en f**t !

Même pas peur !
concurrence

La concurrence ? On s’en f**t !

La concurrence ? On s’en f**t ! 800 300 Amandine

J’ai souvent l’impression que le mot « concurrence », c’est un peu « le-mot-dont-on-ne-doit-pas-parler-mais-on-sait-qu’elle-existe-et-elle-plane-comme-une-menace »…

Je le vois bien avec mes clientes !
Lorsqu’il est temps d’attaquer cette étape de l’accompagnement que nous faisons ensemble, elles sont souvent mal à l’aise.
Les réactions sont souvent partagées entre :

  • La souffrance liée à la comparaison (« J’ai l’air tellement nulle par rapport à lui / elle ! »)
  • La peur d’être plagiée (« Si j’en dis trop sur mon site, on va me piquer mes idées ! »)

Je vais te dire un truc : moi, la concurrence, je n’ai aucun problème avec ça. ; je peux même te dire que je m’en fiche royalement ! Tout simplement parce que j’ai décidé de la faire (quasiment) disparaitre de mon champ de vision !

La concurrence ? On s'en f**t ! 1

Je t’explique pourquoi juste en dessous !

1. PARCE QUE TOI ET MOI AVONS DES CHOSES HAUTEMENT PLUS IMPORTANTES À FAIRE

C’est tout bête mais franchement, quand on est indépendante, on a autre chose à faire que de passer ses journées à espionner ses concurrents !
Et pendant que tu fouines chez tes concurrents, tu ne travailles pas directement sur ton entreprise.
On jongle déjà entre plus d’une dizaine de casquettes à nous toutes seules… On ne va pas se rajouter une charge supplémentaire, pesante et pas très agréable !

2. PARCE QUE LA CONCURRENCE NE SERA JAMAIS « TOI »

Si tu fais partie de la team « j’ai peur qu’on me pique mes idées », rassure-toi !

Pour commencer, partons d’un constat simple.
À moins de t’appeler Elon Musk, de travailler dans les secteurs de la recherche ou l’innovation, la plupart d’entre nous ne réinventera pas la roue ou ne découvrira pas le vaccin contre le cancer (oui, c’est décevant, mais c’est comme ça… 😂).

La majorité des entrepreneurs ne font qu’exploiter l’existant. Je m’explique !
Ce que nous faisons, c’est nous instruire, nous nourrir de théories, d’enseignements et de concepts « classiques ».
Nous appliquons ensuite nos connaissances à une situation précise (une époque, un secteur d’activité, un client-cible, un problème défini, etc.) en élaborant notre propre méthode, savant mélange de :

  • Notre personnalité toute entière,
  • Notre propre interprétation des savoirs longuement acquis,
  • Notre vision unique du monde qui nous entoure,
  • Nos propres critères de satisfaction.

Alors oui, la concurrence pourra toujours te piquer « la méthode imparable en X étapes » que tu présentes sur ton site web. Elle pourra même aller jusqu’à copier les outils que tu utilises pour arriver au résultat que tu promets à ton audience.
Mais même en plagiant l’intégralité de ton contenu, un concurrent malveillant (et désespéré, soyons honnête) ne fera jamais les choses comme toi tu les fais.
Tout simplement parce que personne d’autre n’est toi, n’a ta vision, ton point de vue, ta personnalité.

3. PARCE QU’ÊTRE COPIÉE PAR LA CONCURRENCE, C’EST POSITIF

À moins d’être vraiment mauvais, les concurrents ne copient pas ce qui est « bof-bof ».
Le plagiat ne touche que l’excellence.
Et c’est valable pour tout : la mode, l’art, les idées, etc.

Et si tu envisageais les choses autrement ? 
Et si tu voyais les similarités « apparues soudainement » entre ton site web et celui de ta concurrence comme une reconnaissance de la grande qualité de ton travail ? 

(Si tu as encore peur, relis le point 2 : OK, c’est copié… Mais ta concurrence ne sera jamais « toi » !)


La concurrence ? On s'en f**t ! 2

 

4. PARCE QUE TON AUDIENCE N’EST PAS DUPE

Ton activité est lancée.
Tu as débuté la promotion de tes offres : ton audience sait que tu proposes tes services.
Pour ce faire, tu utilises différents canaux de communication, dont les réseaux sociaux.
Il est fort probable que les followers intéressés par ton profil et tes prestations suivent également tes concurrents car :

  • Par principe, vous attirez les mêmes personnes,
  • Pour un prospect, il est logique d’étudier les acteurs en présence sur un marché pour comparer les offres entre elles et choisir le prestataire avec lequel elle travaillera de manière éclairée.

Tu penses bien que si tes followers détectent de troublantes similitudes et que tu n’es pas à l’origine de modifications récentes, l’affaire risque de tourner à ton avantage 🙃

C’est d’autant plus vrai si, grâce à la stratégie de personal branding que tu as mise en place, tu as su créer un environnement bienveillant et un lien de confiance fort avec ta communauté.
C’est par exemple le cas de Julia Coudert, qui publie régulièrement sur son compte Instagram (@i.dont.think.i.feel) des exemples flagrants de plagiat… Rapportés par ses propres followers !

5. PARCE QU’ON NE COMPARE QUE CE QUI EST COMPARABLE

Si tu fais partie de la team « je me sens tellement nulle par rapport à la concurrence« , ce point est pour toi !

Dans la mesure du possible, je t’invite tout simplement à stopper les allers-retours réguliers que tu fais peut-être actuellement sur les réseaux sociaux ou le site web tes concurrents car :

  • Tu te fais du mal pour rien,
  • Tu n’as accès qu’à ce que l’on veut bien te montrer : la « vie réelle » de tes concurrents est certainement différente de la « vie rêvée » visible publiquement,
  • Il est inutile de comparer deux entités à deux possibles stades de développement différents.

Mise en situation.
Tu décides de te lancer dans le running. Forcément, tu te renseignes.
Tu jettes un oeil sur Instagram et tu découvres moult comptes inspirants.
Sauf qu’à chaque fois que tu rentres de l’entrainement, tu te sens nulle, tu te demandes comment fait « @fit_runneuse75 », pour rester fraîche et pimpante après avoir couru son 8ème IronMan de l’année dans sa petite brassière fluo…. Alors que toi, tu as tenu 12 minutes, tu as l’impression que tu vas mourir, tes joues sont en feu et tu sues des rivières.

Ce que tu oublies, c’est que « @fit_runneuse75 », elle court depuis 6 ans. Toi ça fait 10 jours, grand max.
« @fit_runneuse75 » était certainement aussi suante que toi lorsque qu’elle a enfilé ses baskets pour la première fois.

L’exemple est valable pour tous les domaines, y compris l’entrepreneuriat : si tu débutes en tant que coach, arrête de te faire du mal en te comparant à Marie Forleo ou Tony Robbins 😉

6. PARCE QUE SI TU SURVEILLES (UN PEU) LA CONCURRENCE, C’EST POUR MIEUX TE DÉMARQUER

Je ne suis pas du genre à checker ce que font mes concurrents régulièrement. Comme je te le disais plus haut.. Simplement pas le temps !

Le seul intérêt que je vois à cette pratique, c’est à une occasion très précise : lorsque tu es embarquée dans le processus de création de ton image de marque.
Dans ce cas, tout l’intérêt de l’étude de concurrence est de définir avec précision les avantages de ton profil par rapport aux autres acteurs en présence dans ta thématique :

  • Ce que tu vas proposer de mieux que tes concurrents,
  • Ce que tu fais mieux qu’eux,
  • Ce que tu inclus dans tes offres et qu’ils ne font pas,
  • En quoi ton parcours est différent,
  • Etc.

Ce travail te permettra de définir clairement ce qui fait que ton offre est incontournable, unique… Et ça, c’est plutôt cool, non ?

J’espère que cet article t’aura aidé à y voir plus clair… Et à te déconnecter définitivement de la concurrence !!
J’ai hâte de savoir ce que tu en penses en commentaire,

À très vite,

Signature Amandine - Marque de Fabrique

Laisser une réponse

Back to top